Non, non, je n’ai pas fait de faute d’orthographe. Et je vais vous expliquer pourquoi j’ai délibérément choisi d’écrire « encrées »…

J’avais prévu de publier un article sur le rapport au temps. Mais j’ai fait une pause de quelques jours et suis retournée dans ma région natale, à Nice. Cela faisait plus de 5 ans que je n’y étais pas allée. Du coup en me promenant, je me suis rendue compte que je regardais tout avec un œil presque « neuf ». Et peu à peu des connexions me sont apparues évidentes…

Retour aux sources

C’est donc en redécouvrant les paysages de la Côte d’Azur, que j’ai réalisé à quel point les images, les couleurs de notre enfance influencent nos goûts. Si je vous dis que j’adore le bleu, le vert les cactus, les végétaux, les motifs baroques, en vous montrant cette image, je pense que vous voyez le lien !  

En y réfléchissant, les endroits qui m’ont le plus manqué au cours de mes voyages sont presque toujours ceux qui me ramènent à ces couleurs et images. J’aime les paysages marins, les arbres exotiques, les couleurs intenses. 

Actuellement, pour préparer ma nouvelle série d’ateliers sur les dessins créatifs, je travaille sur les mandalas et doodling. Je me suis aperçue que ces couleurs et motifs ressortent régulièrement dans dessins. C’est donc ce qui est profondément imprimé en moi qui peut refaire surface et s’exprimer. Imprimé et « encré » puisqu’il qu’il s’agit de couleurs ! 

Une histoire de recentrage

Malgré beaucoup de travail à accomplir pour créer une entreprise et une pression importante pour mener à bien ce projet, je me sens étonnamment sereine. J’arrive à court-circuiter les ruminations de mon cerveau lorsque je fais des mandalas. 

Le psychanalyste suisse Carl Gustav Jung a beaucoup utilisé les mandalas à des fins thérapeutiques. Pour lui cet exercice est «l’expression de tous les cheminements ; il est sente qui mène vers le milieu, vers l’individuation ». 

En reproduisant de façon inconsciente ces images, en utilisant ces couleurs, je suppose que je renoue avec une part importante de moi-même, une part fondatrice. Pour avancer en confiance, il est important de se recentrer, de s’ancrer en soi pour se sentir relié à ses valeurs et ainsi développer notre sérénité, et confiance. 

Et voilà comment je suis passée d’une ancre à l’autre. En posant des motifs et de l’encre sur du papier! Ces petits dessins, à priori anodins, me permettent à la fois de me recentrer et retrouver un espace apaisant en moi. 

 

Avez-vous déjà ressenti un tel sentiment de paix simple en contemplant quelque chose qui vous rappelle votre enfance? 

Partagez !

2 Commentaires on Ces couleurs qui sont encrées en nous….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.